Quels sont les principaux défauts du vin ?

Pas besoin d'être vigneron ou un expert en oenologie pour reconnaître un défaut dans le vin. Par contre, inutile de mettre tous les défauts du vin dans le même panier : "Ce vin a le goût du bouchon". C'est possible que ce soit un vin bouchonné, mais il peut aussi être réduit, oxydé ou phénolé. Faisons un petit tour sur les principaux défauts du vin que nous retrouvons. 

Le goût du bouchon

Quand on parle de défaut du vin, le premier qui nous vient à l'esprit est évidemment le « goût du bouchon ». Ce défaut intervient lorsque la bouteille est fermée par un bouchon en liège. Pour pallier à ce problème, les caves se tournent de plus en plus vers des bouchons sans risque (synthétique, capsules à vis…).

Quel arôme dégage le goût du bouchon ?

Lorsque le vin est bouchonné, on remarque des défauts au nez et en bouche. Le goût du bouchon se caractérise par une odeur et un goût de poussière, de liège, de carton mouillé ou de moisi. 

Comment un vin peut-être bouchonné ?

Le responsable de ce goût désagréable porte le nom de TCA 2,4,6-trichloroanisol. Cette molécule possède une grande affinité pour le liège. Elle va donc pénétrer directement les bouchons et transmettre ensuite ce défaut au vin.

goût du bouchon

Y a-t-il un remède contre le goût de bouchon ?

Le remède de grand-mère qui consiste à laisser tremper du film alimentaire dans le vin. Cela fonctionne, mais cette méthode est longue et fastidieuse. 

La meilleure solution est d'avertir la personne qui vous a vendu la bouteille de vin pour faire un échange de bouteilles. Dans ce cas, referme la bouteille de vin bouchonnée et rends-la (minimum 3/4 plein) comme cela tu prouves ton honnêteté et la cave peut analyser le problème pour réduire les risques futurs. 

Les autres défauts du vin

L'oxydation du vin

Un vin oxydé est un vin qui est resté trop longtemps en contact avec de l'air. Ce défaut peut intervenir au moment de la vinification ou de la mise en bouteille. Dans ce cas, on peut retrouver des odeurs de noix, de pommes blettes, de cidre ou de vinaigre. Pour le comprendre, il suffit de laisser une bouteille ouverte durant plusieurs jours. 


Particularité de l'oxydation : parfois, le caractère oxydatif du vin est voulu, maîtrisé et apporte de la complexité. C'est le cas par exemple du vin jaune du Jura, du vin des glaciers (photo) et de certains vins natures.

foudre

La réduction du vin

À l'opposé de l'oxydation, nous avons la réduction. Cela signifie alors que le vin a manqué d'oxygène durant son élaboration. Cette réduction peut aussi venir de l'ajout de soufre (sulfites). On retrouve des odeurs de renfermé, de caoutchouc, d’ail ou d’œuf pourri. 


La solution : Pour pallier à ce problème de réduction, il faut aérer le vin. Est venu alors le moment de sortir sa carafe pour donner l'oxygène nécessaire à notre vin. Si au bout de 30 minutes, les notes sont encore plus désagréables, il ne vous reste plus qu'à le verser dans l'évier la larme à l'oeil. 

foudre

Le vin phénolé

Souvent, des vins possèdent des arômes sauvages de type « animal » liés à l'élevage. Cependant, lorsque cette aromatique est trop prononcée, on se retrouve avec des odeurs d'écurie ou de sueur de cheval. À ce moment, le vin est phénolé. Ce défaut est lié à la présence de brettanomyces (brett), une levure présente lorsque l’hygiène du chai n’est pas parfaite.


Anecdote : Jugée comme défaut du vin car son odeur élimine complètement la typicité du cépage, cette levure jouit d'une très belle réputation dans le monde de la bière pour son caractère aromatique sauvage, fruité et vineux.

foudre

Découvre nos box de vins !