Cave Ardévaz

lieu de la cave

Lieu

Saint-Pierre-de-Clages

lieu des vignes

Vignes

15 ha à Chamoson

les encaveurs

Le visage

Michael, Rachel, Jérôme, John et Céline Boven

Une famille qui tire à la même corde

C’est au pied de la falaise Ardévaz qu’Henri Boven bâtit sa cave en 1956. À sa plus grande fierté, le domaine est ensuite repris par son fils Michel. «Parti de rien», Michel gravit les échelons. Il délaisse le vin en vrac et crée une gamme de vins qui pousse la cave Ardévaz vers les hauteurs. Il atteint le point culminant de sa profession en 2004 lorsqu’il est élu meilleur vigneron de Suisse.


Malgré cela, Michel ne lâche pas prise. Il travaille comme un dingue, dort «quelques heures par jour sur un banc» et passe le reste de sa journée à escalader les 6 étages de la petite cave Ardévaz. C’est à bout de souffle, après tant d’efforts, que Michel décède tragiquement en 2010.


«On arrête tout ou on continue ?» : c’est la question que pose Rachel, l’épouse de Michel, à ses enfants. Face à cette chute vertigineuse, la famille Boven est prête à poursuivre le chemin que Michel a commencé à tracer. Rachel, en véritable sherpa, guide, encadre et assure ses enfants dans la gestion de l’entreprise. Céline, la fille, gère toute la partie administrative de l’entreprise. Son frère John s’occupe de la stratégie que ce soit la vigne, la cave ou la vente. Michael et Jérôme, parallèlement à leur travail, collaborent aux tâches journalières. De plus, la famille peut compter sur le soutien et l’expérience de Rodolphe Roux à la cave et de Thomas Remondeulaz à la vigne.


Chez les Boven, «il est important d’avoir des personnes compétentes dans chaque secteur», nous explique John. Aujourd’hui, dans leur nouvelle cave à la forme de l’Ardévaz, nos alpinistes tirent à la même corde pour vous amener vers les sommets.

Les vins de la cave Ardévaz

17.50 CHF
15.00 CHF
20.00 CHF
27.00 CHF